Si certains animaux apprécient les hausses de températures, d’autres les craignent plus que tout car elles peuvent leur être fatale. Alors, quel dispositif le parc animalier met-il en place lorsque le mercure prend l’ascenseur ? Et les premières vagues de chaleurs ont-elles fait des victimes parmi les 300 pensionnaires? Le point avec Nelly Bettens, responsable pédagogique et biologiste au Bioparc.