Le socialiste Patrice Marro fait partie des soutiens à la candidature de Pierre Maudet

Élection complémentaire d’un membre du Conseil d’État du 7 mars – Un représentant socialiste figure sur la liste de signatures déposée au Service des élections et votations soutenant la candidature de Monsieur Maudet. Il est Versoisien et explique les raisons de ce choix.

Le socialiste Patrice Marro.

Si le soutien de Jean-Marc Leiser à Monsieur Maudet fait polémique au sein du PLR, le fait de trouver le nom de Patrice Marro interroge à gauche. Dans son édition du 15 janvier, la Tribune de Genève a en effet affirmé que le socialiste versoisien faisait partie de la liste des signataires soutenant le magistrat désormais indépendant. Une information confirmée par l’élu local qui explique avoir été approché par Messieurs Leiser et Maudet concernant ce soutien à la candidature. Mais il précise immédiatement avoir “effectué cette démarche à titre privé. Le parti n’a rien à voir avec ça et je ne vais pas faire campagne pour Monsieur Maudet”. Il affirme que son soutien est surtout motivé par le fait que l’opération “Papyrus” a été entamée par l’initiative de Monsieur Maudet “et qu’elle a rencontré un succès auprès des sans-papiers“. L’élu Versoisien précise “qu’étant spécialiste dans la migration“, il connaissait bien le Conseiller d’Etat puisque ce dernier a été son chef de département et que tous les deux participaient au processus dans le cadre de l’opération “Papyrus”.

Mais alors, concernant les élections de mars prochain, soutiendra-t-il Fabienne Fischer (candidate Verte) comme le demande son parti ? ” Est-ce que les Verts nous ont soutenu au niveau municipal lors des dernières élections ?”, rétorque le chef de groupe du parti socialiste au Conseil municipal de Versoix. ” Je ne connais pas pour le moment cette candidate, je jugerai sur pièces, mais je ne suivrai pas aveuglément les consignes“.

Est-ce que les Verts nous ont soutenu au niveau municipal lors des dernières élections ?

Patrice Marro

Avec ce soutien à Monsieur Maudet, ne risque-t-on  pas de reprocher au PS Versoisien de glisser une nouvelle fois vers la droite ? : “Je ne vois pas dans la mesure où je vous rappelle que j’ai accepté de soutenir la candidature de Monsieur Maudet à titre privé. D’ailleurs, Monsieur Maudet n’est plus membre d’un parti et il se présente comme indépendant. S’il était encore du PLR, je ne l’aurais pas soutenu. Pour ma part, ma carrière politique est désormais derrière moi, je céderai d’ailleurs ma place à la fin de la législature, j’espère que ça sera à une ou à un jeune : Je tiens simplement à préciser que je m’engage pour avoir une société plus juste et sociale et que mes priorités sont la défense de l’emploi (défense des travailleurs et des postes de travail, protéger les conditions de travail, etc.), la défense du sport (santé, culture et loisirs) et le droit au logement (tout individu doit avoir un toit qui lui permet de vivre dans la dignité). Au vu de la crise du covid-19, les débats politiques s’annoncent très vifs cette année.”

Même si les explications de Monsieur Marro permettent de clarifier sa situation, ceux qui ont dénoncé, dès 2016, la dérive droitière du PS local y verront un élément supplémentaire venant conforter leur analyse. Pour rappel, une partie des Verts et de la gauche, qui avait milité pour Ornella Enhas (PS) lors de la campagne au Conseil administratif de Versoix de 2015, a décidé de prendre ses distances avec la magistrate socialiste dès 2016, lui reprochant de n’opposer quasiment aucune résistance aux deux autres Conseillers administratifs (PDC et PLR) et de voter, parfois avec un certain enthousiasme, les projets de la droite, mettant de côté ses objectifs. Ce fossé avec ses alliés d’hier a été mis en lumière lors des élections municipales de 2020. Malgré un bilan très contesté à gauche (Versoix est l’une des rares communes où le PS et les Verts ont fait leur campagne séparément), Madame Enhas a bénéficié du soutien réel bien que non-officiel de Patrick Malek-Asghar et donc du PLR. Selon plusieurs sources, le magistrat la considérait comme une alliée.

La mise en lumière du soutien de Patrice Marro à Pierre Maudet pour l’élection complémentaire d’un membre du Conseil d’État de mars prochain, jette donc plus le trouble qu’elle ne clarifie l’image du PS local. Avec l’arrivée à la Mairie en juin dernier de la Verte Jolanka Tchamkerten et le maintien à son poste d’Ornella Enhas (Cédric Lambert, PDC, est le troisième élu), la presse a annoncé que la Mairie de Versoix avait basculé à gauche. Certains se posent toujours la question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code