La décision d’une commune genevoise d’interdire tout enregistrement audio et vidéo du Conseil municipal a fait polémique en début d’année. Cette position est pourtant largement partagée dans le canton, comme le démontre notre enquête. Certaines communes ont toutefois décidé de modifier leurs habitudes à cause de la pandémie. En janvier dernier, la presse se faisait…
Pour accéder à cet article, vous devez être Abonné.