Il aura fallu passer par l’intervention du préposé à la transparence de la Ville de Genève pour se faire une idée de la rémunération annuelle du Directeur de l’administration et Secrétaire général de la Ville de Versoix.

Lors d’un conseil municipal fin 2020, les Verts de Versoix ont interpellé le conseil administratif pour obtenir des explications sur la nomination du Secrétaire général (SG), plus haut poste de l’administration, qui n’aurait fait l’objet d’aucune mise au concours. Les élus ont relayé des interrogations signalées par des citoyens de la Commune. 

Lors de sa réponse, le Maire de la ville a assuré que le recrutement s’était fait dans les règles de l’art sans communiquer toutefois de facture liée à une éventuelle mise au concours.

La rédaction aura dû se livrer à un véritable marathon pour obtenir ces informations (ainsi que d’autres liées au service communication de la ville). Dès janvier, et après de premiers échanges avec la Mairie, il était clair que cette enquête journalistique allait se transformer en véritable marathon. Sans succès, et malgré le recours à une demande officielle LIPAD Loi sur l’information du public et l’accès aux documents, l’Administration de Versoix, murée dans le silence, est restée de marbre. Une médiation a été organisée. Elle s’est soldée par un échec.
Fort de ce constat, le préposé cantonal à la protection des données et à la transparence s’est alors efforcé de remettre un certain nombre de recommandations à l’attention de l’Administration communale, laquelle a enfin consenti à répondre à certaines des demandes de la rédaction. 

Le salaire du Secrétaire général de la Ville de Versoix

Sur la base des documents obtenus et jusqu’à preuve du contraire, il va de soi qu’en effet, aucune facture liée de près ou de loin à une mise publique au concours pour la fonction de Secrétaire général de la Ville Versoix n’a été émise. Quant à la rémunération du titulaire à cette fonction, la Mairie a refusé d’en communiquer le montant, se limitant à transmettre la grille des classes salariales. Cependant, et selon les informations obtenues (fourchette haute de la classe 5), la rédaction pense raisonnablement pouvoir tabler sur un montant d’à peu près 200’000 francs, sans confirmation. N’oublions pas qu’au salaire nominal du SG s’ajoutent encore des primes, et que le titulaire au poste cumule encore d’autres fonctions. 


70 000 francs pour un cabinet de recrutement, mais pour un autre poste

Avant sa nomination sans mise au concours, le Secrétaire général occupait (et occupe toujours) les postes de directeur de l’administration et responsable des ressources humaines. Il avait pour cela été recruté via un cabinet de recrutement.
Nous avons obtenu les factures liées à cette embauche. La rédaction, qui a obtenu les trois factures liées à cette embauche, note qu’elles s’élèvent tout de même à la somme rondelette de 70’000 francs.


Enquête : Matthieu Honoré

A lire également sur le même sujet : Des factures et des questions

A lire également sur le même sujet : Le préposé cantonal à la transparence a pleinement joué son rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code