305 000 francs pour le Bief de Pont-Céard à Versoix

Les 25 Conseillers municipaux ont voté en faveur de ce crédit.

Dans le message présenté au Conseillers municipaux, la Mairie de Versoix explique avoir été contactée en début d’année par les propriétaires situés au 32 chemin des Graviers en rive gauche du bief de Pont-Céard. « Un affaissement de terrain d’environ 10m de long est survenu sur la rive gauche du bief directement en aval d’une passerelle. Cet incident engendre une déstabilisation de l’ensemble de la rive gauche et menace de s’accentuer. L’incision importante du lit du bief au droit de ce secteur (et qui s’étend en aval sur environ 40 ml) est l’une des principales causes de ce glissement. En aval de la passerelle, le bief s’est enfoncé de près d’un mètre, déstabilisant ainsi le pied de berge et provoquant à son tour l’effondrement de la rive. D’autre part, la passerelle actuelle présente un état de dégradation avancé et menace de s’effondrer. »

« A la suite d’une visite sur place avec nos mandataires, une incision marquée du lit et une importante niche d’érosion en rive gauche est observée 50ml en amont du secteur d’étude. Les travaux initialement envisagés apparaissent comme une réelle opportunité afin de stabiliser le lit mineur du bief et les rives sur un secteur étendu.

Début mai, le bureau BMG a été mandaté par la Commune afin de faire un diagnostic de la situation et établir un projet pour stabiliser les rives et le lit mineur du bief de Pont-Céard dans sa partie inférieure. »

On apprend enfin que les travaux ont pour objectifs l’assainissement et stabilisation de la rive gauche (glissement actif) par construction de caisson végétalisé, la stabilisation du profil en long pour empêcher son incision (érosion) par la construction de seuil et par la recharge du lit. Et enfin la suppression des laurelles envahissantes et le reboisement des zones impactées par les travaux avec des essences indigènes adaptées.

La documentation présentée par la commune dresse l’historique du Bief de Pont-Céard. Extraits :

« Il s’agit du bief partant du canal de Versoix et descendant jusqu’au lac pour se jeter au milieu de Port-Choiseul.

On retrouve sur certaines cartes une trace du bief en 1829 déjà, mais sa construction est probablement antérieure.

Dans la partie située en amont de la route de Suisse, le bief qui avait été, sur une grande longueur, mis en souterrain dans les années 60, fut remis à ciel ouvert au fur et à mesure de la construction des bâtiments situés le long de l’av. Choiseul et du ch. de Pont-Céard. (cf. loi fédérale sur la protection des eaux et l’aménagement des cours d’eaux.)

Aujourd’hui, c’est plus de 740 ml sur les 920 ml du bief qui sont à l’air libre.« 

D’autres infos sur Versoix : https://grtv.news/patrick-malek-asghar-candidat-a-la-presidence-dune-fondation-versoisienne/

Une pensée sur “305 000 francs pour le Bief de Pont-Céard à Versoix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code